Une traversée du Vercors

Traversée du Vercors en bivouac

  • Descriptif séjour : Rando accompagnée, itinérante
  • La randonnée : Parcours d’un bout à l’autre du plateau.
    Pour plus d’évasion, nous dormirons sous tente, au rythme du spectacle qui s’offre à nous…
  • Durée : 6 jours/5 nuits
  • Groupe : 4 à 8 personnes.
  • Niveau : 3 chaussures

La traversée du Vercors en bivouac.

3 raisons de choisir la traversée avec Détours en Montagne :

    • un itinéraire flexible, entre 4 et 6 jours,
    • Des étapes aux multiples choix de parcours,
    • un séjour en pleine immersion avec des nuits sous tente, ou en cabane.

 


Le plateau du Vercors en autonomie avec Détours en Montagne

La traversée du Vercors en bivouac, si elle est dans la programmation des séjours, elle est proposée en partenariat exclusif avec l’agence « Oor », qui propose des séjours de déconnexion digitale. Elle a choisi Les bivouacs de Détours en Montagne pour l’immersion et la déconnexion garantie. Vous pouvez aussi me demander d’autres dates, à partir de 3 personnes.


Le Vercors s’étend du Nord au Sud, de Grenoble à Châtillon en Diois. Ces terres en cuvette se relèvent vers le Sud, et aboutissent sur les hauts plateaux.


Et nous ? La traversée du Vercors nous évadera dans ces grandeurs infinies parcourues de petits vallons chargés de leurs mystères ! c’est magique, c’est enivrant  ! « La traversée du Vercors » est un séjour itinérant, avec 2 formules :

  • soit la traversée des Hauts-Plateaux,
  • soit la traversée Nord/Sud.

Nous serons autonomes, et profiterons des nuits à la belle étoile, sous tente ou sous tarp en fonction de la météo. Nous mangerons au dessus des vents, quel délice de se coucher, tout contre les étoiles, la tête dans nos rêves !


Le plateau du Vercors ; une succession d’ambiances différentes.

– La partie Nord du Vercors, ce sont des paysages de forêts de pins, progressivement,  le socle calcaire affleure… Une nuit dans cette ambiance mi boisée et mi-prairie sera la bienvenue.

– La partie médiane du Vercors, c’est la plus étroite, il est recommandé de s’y arrêter deux nuits, au pied du Grand-Veymont, mais face aux crêtes aussi, celles qui dominent le célèbre Mt-Aiguille. Comment choisir, si ce n’est de passer deux nuits dans ce lieu magique !

–  La partie Sud des hauts-plateaux ! Les directions sont toutes tentantes ! Le haut-plateau s’effile en différents éperons, aussi grandioses les uns que les autres. Petits vallons herbeux, dalles calcaires tailladées en lapiaz, le fameux lapiaz du Vercors, prairies moelleuses traversées de hordes de chevaux, et les chamois qui scrutent depuis leur pentes d’éboulis.

C’est dans ce cadre infini, que nous passerons nos journées, nos soirées et nos nuits.

Pas de crainte, si la météo s’annonce trop douteuse, nous avons la possibilité de nous abriter dans les cabanes ouvertes sur le plateau.

 

La traversée du Vercors ; Les Hauts-plateaux.


  • C’est partir du col du Rousset le jour 1 et y revenir après une large boucle sur le haut plateau le jour 6.
  • Compte tenu de notre hébergement sous tente, le parcours est sujet à modification en cours de route si nécessaire.

Jour 1 : Col du Rousset/Jasse de la Chau
Dénivelée + = 350m.
Première étape à travers les alpages puis le long des crêtes. L’après midi, l’horizon s’ouvre sur le plateau et le grand-Veymont.
Itinéraire parmi la forêt de pins clairsemée qui tend à regagner sur les alpages.


Jour 2 : Jasse de la Chau/le Pas des Aiguillettes
D + = 650m. / D – = 450m.
C’est la fabuleuse étape du Grand-Veymont, que nous pourrons monter le matin à la fraîche.
Rencontre fort probable avec les bouquetins.
L’étape sera plus courte, plus aérienne, plus escarpée par endroits, mais aucune difficulté technique. Nous arrivons dans un cadre magique…


Jour 3 : Le Pas des Aiguillettes/Chaumailloux
D + = 350m. / D – = 200m.
Un itinéraire insolite, un parcours d’observation dans des coins et recoins où il faudra se faire discret. Nous guetterons les bouquetins, mais les vautours nous survoleront !

Le soir, nous trouverons Eric qui nous aura apporté le reste de notre ravitaillement pour la suite du séjour.


Jour 4 : Chaumailloux/Pas de l’Essaure
D + = 400m. / D – = 400m.
Nous adapterons notre parcours en fonction de la fatigue et la météo, mais l’idée est de faire cette étape par les crêtes.


Jour 5 : Pas de l’Essaure/Col des Bachassons
D + = 200m. / D – = 200m.
Nous évoluerons à travers les prairies d’alpage, les lapiaz, nous côtoierons quelques gouffres.
Nous pourrons nous délester de notre chargement de bivouac pour aller gravir « la Montagnette ». en boucle ou en aller-retour, ceux qui voudront attendre là avec un café le pourront.

Jour 6 : Col des Bachassons/col du Rousset
D + = 200m. / D – = 200m.
Après quelques détours possibles par les crêtes, ou pas, nous passerons devant la cabane de Pré-Peyret, et de là, deux possibilités pour rejoindre le col du Rousset. Tout dépendra de notre temps.
Arrivée prévue vers 15h au col, puis dispersion.


Ce premier circuit est fabuleux, il offre de nombreuses variantes possibles chaque journée, en nous adaptant bien sûr à la disponibilité en eau des sources qui sont répertoriées par le Parc Naturel régional du Vercors.
Il sera moins moins difficile par la longueur obligée de certaine étapes de la traversée Nord/Sud, et beaucoup plus simple en terme de logistique véhicule.

 

 

 

La traversée  Nord-Sud du Vercors.

 

les grandes lignes d’un itinéraire, pour profiter de la diversité des ambiances.

  • C’est partir de Corrençon au  Nord pour arriver à Benevise au Sud.
  • Compte tenu de notre hébergement sous tente, le parcours est sujet à modification en cours de route si nécessaire.

Jour 1 : Corrençon/Jasse du Play ou Jasse de la Chau
Dénivelée + = 600m.
L’étape est assez longue pour une première journée, mais nous avons le plaisir de sortir progressivement de la forêt et apercevoir les reliefs que nous parcourrons les jours suivants. la longueur nous permettra de nous approcher le plus possible du Grand Veymont que nous ferons le lendemain.


Jour 2 : Jasse du Play ou Jasse de la Chau/le Pas des Aiguillettes
D + = 650m. / D – = 450m.
C’est la fabuleuse étape du Grand-Veymont, que nous pourrons monter le matin à la fraîche.
rencontre fort probable avec les bouquetins.
L’étape sera plus courte pour récupérer des efforts fournis la veille, et puis quel cadre…


Jour 3 : Le Pas des Aiguillettes/Chaumailloux
D + = 350m. / D – = 200m.
Un itinéraire insolite, un parcours d’observation dans des coins et recoins où il faudra se faire discret. Nous guetterons les bouquetins, mais les vautours nous survoleront !

Le soir, nous trouverons Eric qui nous aura apporté le reste de notre ravitaillement pour la suite du séjour.


Jour 4 : Chaumailloux/Pas de l’Essaure
D + = 400m. / D – = 400m.
Nous adapterons notre parcours en fonction de la fatigue et la météo, mais l’idée est de faire cette étape par les crêtes.


Jour 5 : Pas de l’Essaure/Tussac
D + = 150m. / D – = 200m.
Nous évoluerons à travers les prairies d’alpage, les lapiaz, nous côtoierons quelques gouffres et terminerons notre étape du jour vers les chalets de Tussac, au dessus les falaises du cirque d’Archiane et de ses vautours.


Jour 6 : Tussac/Archiane
D – = 900m.
Nous quittons les hauts-plateaux pour rejoindre le magnifique petit hameau de Archiane niché au pied de ses falaises. Nous y prendrons notre pique nique.
De là nous retrouvons notre minibus qui nous ramènera à Corrençon. (Prévoir 2h de route) vers 15h et dispersion.

Ce deuxième séjour est une traversée presque intégrale. La première étape sera longue et peu intéressante, mais c’est pour le plaisir d’avoir tout fait.

 

Lun 22-sam 27/07

6jrs/5nts

500€

programmé

8 places


La traversée Nord-Sud
: 6 jours-5 nuits = 550€ (sur demande à partir de 3 personnes)

« 1 de 2 »

Infos pratiques sur la bivouac en Vercors

La grande tente :
Elle a une forme de yourte, un diamètre de 3m50, une hauteur aux piquets de 1m10 et eu mât central de 2m. Nous y rentrons à 6 ou 7.


Le Tarp :
Si la météo s’annonce belle et certaine, nous ne prendrons que des Tarp, beaucoup moins lourds encore, et moins volumineux.

Le Tarp est une toile de 2m/3m. que l’on peut installer de différentes manières :

  • tendue entre des arbres
  • en mode toile canadienne, à l’aide de nos bâtons de rando
  • en pan incliné

Son poids : 600gr, un Tarp abrite 3 personnes.

Pas de portage obligatoire toute la journée

Etre autonome, c’est avoir le choix de modifier le parcours initialement prévu, en fonction de la météo, de la fatigue éventuelle, des opportunités qui s’offrent à nous.

  • On aperçoit là des bouquetins, approchons nous.
  • l’endroit vous plaît, ces prairies courues par les marmottes ? On s’y arrête.
  • Le coucher de soleil sur la mer de nuage laisse rêveur, posons nous là.
  • Un sommet vous tente ? c’est l’occasion de nous détourner un peu pour s’en rapprocher, nous pourrons y monter demain au lever du soleil.
  • Et pourquoi pas se poser 2 nuits au même endroit, pour se poser, ou pour une échappée en crête ?

 Détours En Montagne qualifie ce séjour d’un  « niveau 2 chaussures »

Il y a peu de dénivelée, mais une météo trop chaude, le brouillard ou le vent s’il en était, pourrait ralentir la progression. Rappelez-vous de charger le moins possible votre sac à dos. Au delà de 9 kilos, ça devient moins facile de profiter. Nous restons durant tout le séjour perché sur les hauteurs de ce bastion, l’eau est rare, il faudra prévoir assez de récipients que l’on remplira aux sources.

Mais la plus grande difficulté sera de se préparer un sac à dos léger. On dit 15% de son poids.
Vous pouvez consulter les infos sur l’équipement en montagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *