Le choix du sac de couchage

Le choix du sac de couchage.

Vous voilà prêt à essayer un bivouac en montagne, bravo, vous ne regretterez pas cette expérience inoubliable….sauf…si vous êtes mal équipé, en sac de couchage en l’occurence.
Le choix du sac de couchage que vous allez prendre est lui aussi primordial !
Vous pouvez hésiter entre un duvet, en plume, en synthétique, chaud ou moins chaud, sarcophage ou coupe droite ! ouahou, je n’aurais pas dû me mettre à réfléchir !
Voici quelques questions à nous poser, quelques réponses à vous donner aussi.
Attention, ce n’est pas une bible, c’est une aide au questionnement :

Les bonnes questions à vous poser.

Est-ce que je vais m’en servir souvent ?

* Plusieurs fois par an, tant mieux !
* Seulement deux fois par an, mais je veux profiter de mes nuits et du bivouac, sans être recroquevillé sur moi à cause du froid, sans n’avoir à espérer qu’une chose, le remballage des affaires au petit matin ou ma prochaine nuit à l’hôtel.

Dans quelles situations ?

1) en gîte ?
si vous partez pour un séjour en gîte ou refuge, les couettes vous sont fournies, on vous demande d’amener votre « sac à viande ». Vous pouvez préférer dormir dans votre duvet, et un petit en polyester prévu pour des températures de 10 degrés fera très bien l’affaire.
Malgré tout, comme il est en matériau non respirant, vous risquez d’avoir ce ressenti de moiteur, puisque votre corps évacue en permanence de la chaleur humide. Un sac à viande atténuera en partie cette sensation peu agréable

2) dehors en été ?

Pour dormir en bivouac, même l’été, il va falloir se protéger de nuits qui, même à cette saison, pourront être fraiches, voire froides.

3) dehors en hiver ?

Dans ce cas, vous choisirez un duvet similaire, mais prévu pour des températures plus basses.

Polyester ou plumes ?

Un sac de couchage en synthétique, vous l’avez compris, est non respirant, donc… pas de tout confort.
Il sera plus volumineux qu’un sac de couchage en plume, moins compressible, MAIS, gros avantage : il peut prendre la rosée du matin, essuyer quelques petites pluies fines, se mouiller ne lui fera pas perdre ses propriétés.

Un sac de couchage en plumes et duvet est respirant. Pour peu que sa température de confort soit limite, je vous propose de dormir habillé avec un sous-pull en mérinos, voire d’une doudoune en plumes, les 3 couches étant respirantes, vous ne baignerez pas dans votre humidité.
Avantages : plus compressible, moins volumineux, moins lourd, et dans le sac à dos, ça compte !
Inconvénient : il va falloir en prendre soin. Le moins de lavages possibles, quand vous rentrez de séjour, le laisser dans sa housse en filet pour qu’il ne reste pas compressé.
La compression casse les plumes et réduit le pouvoir gonflant (c’est le vide d’air entre les plumes qui donne le pouvoir isolant).
De même, lorsque vous le mettrez dans votre housse de transport, il faudra le bourrer en vrac et non pas le plier, afin d’éviter l’usure prématurée en ces endroits.

Quelle taille ?

Le choix du sac de couchage doit être adapté à votre taille.
Pas trop d’espace entre votre corps et le sac de couchage, pas trop juste non plus, les pieds ne doivent surtout pas toucher le fond.

L’acheter ou le louer ?

de nombreux loueurs vous permettent de trouver du matériel de montagne et de bivouac d’occasion. Mais question sac de couchage, c’est plus rare. Certains loueurs en fournissent néanmoins, dans ce cas, il est livré 2 jours avant la date demandée. Parfois, le louer pour 1 ou 2 nuits est du même prix.
– Pour un achat correct :
A partir de 250€ pour un duvet plume résistant au froid dans un magasin du sport (équivalent à -10 degrés).
Pour 160€ vous avez déjà un sac de couchage plumes dans les grands magasins de sport (équivalent 0 degrés).
– Si vous le louez, prévoir environ 50€ pour 1 nuit (parfois 2 nuits).

 



Pour dormir en été, le sac de couchage en synthétique.


 

Le sac de couchage estival, le plus accessible.

Il est peu volumineux, léger dans le sac à dos, assez robuste puisqu’il est lavable.
Son confort est relatif, car non respirant, il bloquera l’humidité de votre corps et vous aurez cette sensation de moiteur.
Lieu d’achat : Magasin du sport.
Ordre de prix : 30€


Pour dormir plus confortable, le sac de couchage 3 saisons, en plumes.


 

sac de couchage en plumes

Le sac de couchage, plumes 3 saisons.

Ce sac de couchage est assez polyvalent, mais pourra être limite en hiver si vous êtes frileux.
En plumes, avec ses qualités de respirabilité, compressible, peu volumineux dans le sac à dos. Il pèse à peu près 1kg, selon votre taille.
En revanche, il demande à être soigné car moins vous le laverez, mieux il gardera ses propriétés calorifiques.
Lieu d’achat : Magasin général du sport.
Ordre de prix : 160€.


Pour mieux dormir, le sac de couchage 4 saisons en plumes .


 

le sac de couchage en plumes

Le sac de couchage, plumes, 4 saisons.

Il permet de passer les nuits d’hiver en bivouac, en mode cocooning.
Compressible, il est un peu plus lourd que le 3 saisons, il est respirant également, mais craindra l’humidité.
Prenez en soin, pour le laver à minima, dormez dans « un sac à viande »

Lieu d’achat : Magasin du sport.
Ordre de prix : 250€

Nos articles sur la vie de Détours en Montagne

Consulter les articles selon leur thème ou la liste entière par ordre chronologique, qu’il s’agisse :

Bonne lecture et à bientôt pour l’un de nos prochains détours en montagne.



 

Les commentaires sont fermés.