La bonne stabilité au sol en rando

La stabilité au sol en rando.

Qui n’a pas eu besoin de franchir un passage dit délicat au cours d’une randonnée ?
Qui n’a pas regretté de ne pas avoir une bonne stabilité au sol en rando ?
C’est arrivé à tout le monde. Certains y sont arriver mais en craquant à la sortie du passage en déversant toutes ses larmes, en criant après son partenaire, ou en n’arrivant plus à avancer.

Ce n’est pas que vous n’êtes pas capable de la faire, c’est que mentalement vous n’êtes pas prêts, et donc physiquement votre corps adopte toutes les postures à ne pas avoir.

Et en plus, vous n’êtes pas élégant(e) lors de ce fameux passage.

 



Les défauts à éviter.

Voici les gestes que je vous vois faire lors de ces passages :

  • Vous faites de grandes enjambées pour arriver plus vite au bout, ERREUR !!!
  • Jambes raides, car vous oubliez de respirer, et parce que vous craignez de glisser, ERREUR !!!
  • vous pensez vous rassurer en vous accrochant à la paroi ou au talus, NOOOON !

Que se passe t’il alors dans ces cas de figure ?

1) vos pas sont jetés dans la précipitation,
2) jambes raides, vous n’avez aucune adhérence au sol, et votre centre de gravité est plus haut !
3) Si vous êtes inclinés, votre centre de gravité est au milieu, mais vos membres sont répartis tout autour. Les poussées sont donc latérales, et vous faites en réalité tout pour que vos pieds partent en glissade !


La bonne stabilité au sol en rando : les bons réflexes à avoir.

pour être en sécurité, il va falloir se rapprocher du sol, et vous « ramasser » le plus possible sur vous-même !

  • fléchir les genoux
  • faire de petits pas,écartez les pieds de la largeur de votre bassin
  • rester le buste au dessus de vos jambes.
  • et si vous avez des bâtons, ne vous appuyez pas dessus. Votre pied est bien plus stable qu’une pointe de bâton, surtout si on commet l’erreur de s’y appuyer dessus.

De cette manière, vous êtes recentré sur vous et plus proche du sol.
Avec la répétition d’essais, d’abord seul loin des regards, dans le salon, au bord d’une rivière calme, sans caillou qui dépasse, ensuite en montagne, vous allez acquérir une aisance et même une certaine élégance !

J’allais oublié : Si vous oubliez de respirer, inutile d’essayer de passer.
Si vous inspirez et gardez votre vos poumons pleins, le diaphragme coincé, pareil !
car le blocage est d’abord lié à la peur, alors calmez-vous et respirez tranquillement. Voici un lien vers la Marche Afghane en rando.

Nos articles sur la vie de Détours en Montagne

Consulter les articles selon leur thème ou la liste entière par ordre chronologique, qu’il s’agisse :

Bonne lecture et à bientôt pour l’un de nos prochains détours en montagne.



 

Les commentaires sont fermés.