Week-end raquettes bivouac Vercors

Week-end raquettes bivouac en Vercors.

  • Descriptif séjour : Un week-end raquettes en Vercors est un séjour accompagné itinérant.
  • La randonnée : Un week-end raquettes bivouac en Vercors, c’est une boucle sur 2 jours, parcours grandioses avec les pulkas pour l’exploration d’une partie des hauteurs dans un paysage Nordique.
  • La durée : 2 jours / 1 nuit
  • Le groupe : 4 à 6 pers.
  • Le niveau : 2 raquettes

La rando : Week-end raquettes et bivouac en Vercors.

2 journées et 1 nuit sur les Hauts-Plateaux. Dénivelé : 200 à 400m/jour. Durée totale 4 à 5h/jour.
Des étapes assez courtes, pas besoin de se lever aux aurores ou d’arriver tard le soir, prenons le temps, savourons notre week-end. Mais si vous en voulez plus, allons-y !
De notre rendez-vous à la gare de Clelles (Trièves), nous montons en minibus dans le vallon de Combeau. L’étape démarre là, après chargement du matériel dans les pulkas. Puis nous partons vers l’infini de ce bastion.  Ce sont 2 traversées grandioses avec les pulkas sur les hauteurs dans un paysage Nordique.

Là-haut, nous installerons notre campement, ou, en fonction des conditions météo (le vent surtout), nous rejoindrons une cabane pour la nuit.
Lors de cette aventure, nous essaierons de parcourir des paysages des plus variés, en face le Mt Aiguille, sur la crête, des vallons cachés, et ailleurs sur le plateau, toujours en pleine immersion.

Les « à côtés »

Lors d’un séjour en bivouac, et lors de notre week-end raquettes en bivouac sur le plateau du Vercors , il est important de passer du temps à « vivre dans la montagne ».
Ainsi, des moments de vie là-haut seront privilégiés :
Les étapes ne sont pas forcément longues, le but est de se retrouver, se poser assez tôt avant la fin de journée. Nous aurons le temps d’aller chercher du bois, d’aller chercher de l’eau, ou bien de partir faire un sommet à proximité, au préalable déchargés de notre gros matériel.
– Question toilette, une source fera l’affaire, ou un récipient de neige fondue, qui sera chauffée au préalable !
– Question couchage, pour profiter de nuits confortables, un bon duvet sera nécessaire avec un bon matelas de sol.
Pensez à consulter la page « équipement de rando »

Des moments ludiques avec la neige, du repos, de la contemplation, nous vous invitons à vivre cette expérience. N’ayez crainte, la tente sera posée non loin d’une cabane, pour pouvoir nous y réfugier en cas de mauvaises conditions météo. Mais quel plaisir de se lever sous la tente, face aux immensités qui s’offrent à nous !!!

Pour ceux qui souhaitent une traversée plus longue du plateau, nous proposons également la traversée du Haut-Plateau, ou pour ceux qui préfèrent des Détours sur le plateau avec des nuits en gîte (sur demande, 4 personnes minimum).

Le parcours : un week-end de rêve en pleine immersion.

Jour 1 : Combeau-l’Essaure
Déniv = +300m. Durée totale = 4h environ.

Le minibus nous mène depuis la gare de Clelles (Trièves) jusqu’à Combeau (45mn).
Nous préparons nos affaires et nous chargeons les pulkas de nos duvets, matelas de sol, tente, et nourriture.
Nous garderons quand-même notre sac à dos journée sur le dos.
Notre itinéraire de rêve débute là, nous nous dirigeons tranquillement vers notre nuit là-haut sur les plateaux. Cette étape nous donne l’occasion d’apprivoiser gentiment les raquettes, les pulkas que l’on glisse sur la neige, et nous pourrons faire des ateliers de recherche de victimes avec les D.V.A. qui vous seront fournis.

A l’arrivée à l’emplacement de notre choix, nous irons chercher du bois pour un feu de camp.
Ensuite, nous pourrons laisser les affaires lourdes et les pulkas pour nous échapper sur une crête et assister à la descente du soleil.
De retour, préparons le repas et faisons un feu de camp !


Jour 2 : L’Essaure-Combeau par Tête Chevalière.
Déniv = +200/-500m. Durée totale = 5h environ.

Notre réveil sur ces hauteurs nous mettra dans l’ambiance pour le reste de la journée.
Nous monterons un autre sommet sans le gros chargement, puis nous le reprendrons au passage.
Dernier pique nique là-haut, puis nous poursuivons notre aventure par des traversées avec les pulkas en rejoignant le vallon de Combeau.

Nous serons vers 17h à la gare de Clelles.
Il faudra m’informer de vos contraintes horaires si vous en avez.

Ven 31/01-dim 02/02

3jrs/2nt

200€

Complet

0 places

« 1 de 2 »

Infos pratiques
pour un week-end raquettes en bivouac.

  • Accueil à la gare de Clelles (Trièves) le jour 1 pour 9h
  • Acheminement en minibus jusqu’à Combeau.
  • 2 journées et 1 nuit dans le Parc Naturel régional et la réserve Naturelle du Vercors.
  • Pendant 2 jours et 1 nuit, nous serons libres de profiter de chaque instant, de poser nos pulkas, faire un bout de parcours allégés et descendre une crête en courant…
  • Nous les reprendrons pour nous choisir un lieu idéal de bivouac, ou une cabane selon la météo.
    Rester là-haut et y dormir, c’est se donner la possibilité de découvrir la montagne aux heures insolites !
    Nous pourrons choisir des parcours inédits pour flirter avec le ciel… et aller découvrir certaines facettes de la vie en montagne.
  • Retour à la gare le 2ème jour en minibus pour 17h environ.

Votre matériel personnel !

Le matériel raquettes et sécurité (Détecteurs de Victimes d’Avalanche) sont fournis.
Contactez-moi si vous n’avez pas de bâtons
Pour profiter de la rando ET de bonnes nuits, il est nécessaire d’être bien équipé, n’hésitez pas à me contacter pour des informations sur vos vêtements.
Concernant duvet et matelas de sol :
– si vous avez votre matériel, informez-moi de ce que c’est.
– si vous n’en avez pas, il est possible d’en louer, contactez moi assez tôt.


La tente

La tente est large de 3m50, haute de 1m10 sur les côtés et 2m au centre. Nous y dormons à 6 ou 7. Il peut y avoir une tente

Tente pour bivouac raquettes

supplémentaire , pour le matériel ou une personne de plus.

Nous tirons nos chargements dans des pulkas.


La pulka

La « pulka » est un traîneau en forme de barquette (140 cm de long, 50 cm de large). Nous la tirons « à bras », c’est à dire que les La pulkasangles sont attachées soit à un harnais, soit à votre sac à dos selon les accroches dont il dispose.
La pente que nous prendrons ne doit pas être forte, c’est une autre manière de faire de la raquette, nous sommes bercés par le chuintement de la pulka qui glisse sur la neige, c’est une marche à deux ; vous et la pulka. Il est nécessaire de bien s’accorder ! 🙂

Soyez rassurés, la sensation de poids glissé sur la neige correspond environ au 1/3 du poids qui serait porté …à condition de bien y répartir le poids.

 

Les commentaires sont fermés.