Traversée du Dévoluy en bivouac

Traversée du Dévoluy en bivouac

  • Descriptif séjour :
    séjour accompagné, itinérant en bivouac
  • La randonnée :
    Le Dévoluy est un terrain de bivouac idéal dans les alpages molletonnés. De là-haut nous traverserons des cols ou longerons des crêtes pour rejoindre l’alpage suivant, dans une ambiance très variée. Au programme la traversée du plateau de Bure, et si la météo nous en empêche, nous irons le contourner pour dormir plus bas en sécurité.
  • La durée : 6 jours / 5 nuits
  • Le groupe : 6 maxi
  • Le niveau : 3 chaussures (limite 4)

Traversée du Dévoluy en bivouac

Cette traversée du Dévoluy en bivouac est itinérante.
Dénivelée +/- : entre 400 et 1200 m/jour.
Les paysages traversés sont si beaux que le plaisir sera autant d’arpenter que de faire la course.
Quel plaisir que de pouvoir prendre son temps au lever !

5 à 6h de marche. Les bivouacs se situent sur les hauteurs d’alpage et à proximité de points d’eau autant que possible. Si la météo nous y contraint, nous resterons plus bas dans la vallée, ou même, en modifiant l’itinéraire, nous pourrons trouver un abri.

Détours En Montagne qualifie ce séjour d’un niveau « 3 chaussures », mais 2 seront plus costauds presque 4 chaussures.

Nous traversons le Dévoluy d’Ouest en Est, dans la partie des plateaux situés au sud. C’est un doux mariage d’herbages molletonnés, d’arêtes tranchantes qui surplombent des alpages à moutons, grillés par le soleil ou les premières gelées.

C’est une succession de vallons secrets sinueux fleuris ou encore enneigés, on les domine, on les contourne, ils nous envoûtent, ça nous décoiffe. En fonction de l’enneigement parfois tardif, nous traversons le mythique plateau de Bure, ou alors nous le contournerons, il sera en tout cas le pilier de notre séjour, sous plusieurs de ses faces !

Le Dévoluy en bivouac, il faut essayer, c’est trop beau !

Le parcours du séjour Dévoluy en bivouac

Le parcours est donné à titre indicatif, dans le cas où rien ne nous en empêche, ni la fatigue, ni la météo.
Un parcours dont une étape sera en boucle, avant ou après la traversée du plateau de Bure (ou son contournement).
Toute modification du parcours est possible à la décision de l’accompagnateur, en cas de force majeure.

Jour 1 : Le vallon des Aiguilles = Dénivelée +500m.
Nous démarrons après avoir bien préparé nos sacs, en fin de matinée.
Nous monterons vers le vallon des Aiguilles pour y poser notre campement.
Alors, une échappée en crête pourra nous ravir avant de rejoindre le campement que nous aurons laissé plus bas.

Nous posons la tente dans le vallon des Aiguilles, lieu de toute tranquillité.


Jour 2 : la crête de la Rama = D + 700/- 600m.
une montée à travers les pentes pour rejoindre la crête inoubliable qui domine le Haut Buëch côté Ouest.
Au Rocher Rond, la descente sur Costebelle nous amène vers la cabane du berger.
Le campement sera dans les prairies du Vallonnet.


Jour 3 : La traversée par le Collet du Tat = D +300/- 350m.
C’est une traversée bucolique entre forêts de mélèzes, prairies et terres agricoles,
Nous passerons faire le ravitaillement à la Joue du Loup ou super Dévoluy.
Dans l’après midi, nous arriverons assez tôt vers le lieu de campement.


Jour 4 = D + 600/- 600m.
Une étape en boucle pour aller fouler les alpages et vallons cachés alentours ! Col du Noyer, ou crête de Barges
Le soir nous nous poserons pas forcément bien loin de la veille…


Jour 5 : le massif d’Aurouze
Deux possibilités en fonction de la météo et l’enneigement possible :
1) Traversée par le plateau de Bure, et descente à la fontaine du vallon. D + 1200m. /- 700m.
Montée côté Nord, descente côté sud, nous marchons sur un tas de pierre immense, on est comme sur la lune !
2) Nous contournons le plateau de Bure par le col de Rabou. D + 1100. / – 500m.
…pour traverser une multitude de paysages grandioses, très variés, pour passer juste au pied du pilier de Bure, dans les alpages à mouflons.
La fin de l’étape est un magnifique sentier en balcon qui se termine dans une forêt de mélèzes !
Nous poserons le campement au col de Matacharre, à proximité de la source.


Jour 6 = D – 350 + 450m.
Nous descendons dans la forêt Domaniale des Sauvas, traversons ce petit hameau abandonné des hommes paysans au 19ème siècle, car il a fallu reboiser la montagne côté sud… nous rejoignons le col du Festre en longeant le pied de l’un des plus grands éboulis d’Europe.

Lun 12-sam 17/08

6jrs/5nts

540€

Confirmé

5 places

« 1 de 2 »

Infos pratiques sur le déroulement du bivouac.

  • Accueil le jour 1 à la gare de Veynes pour 9h30
  • Acheminement en minibus jusqu’au lieu du départ de la rando
  • nous prenons notre temps pour préparer les sacs à dos, et supprimer le superflu.
  • Quelques journées d’évasion, dans le Parc Naturel régional et la réserve Naturelle du Vercors.
  • Retour à la gare le dernier jour pour 17h, et dispersion.

Votre équipement personnel.

Le week-end bivouac nécessite un équipement adapté :

  • Thermos rempli d’eau chaude
  • Bon tapis de sol (attention, contrairement à ce que l’on pense, le froid vient à 80% du sol)
  • Un bon duvet, indiqué pour  0 à -5°.
  • Sac à viande (en soie, cela augmente la température dans le duvet de 3 degrés environ)
  • Consultez la page sur l’équipement et le matériel du randonneur
  • Le tout, le moins encombrant possible, ça ira dans votre sac à dos.

Les commentaires sont fermés.