La traversée dans les Ecrins, un parcours par Monts et Merveilles

La traversée dans les Ecrins, un parcours par Monts
et Merveilles.

C’est un séjour itinérant alternant gîtes et refuges dans le Parc National
des Ecrins

Depuis Embrun jusque dans le fond du Valgodemar, la traversée dans les Ecrins est un parcours par Monts et Merveilles. C’est une magnifique traversée très diversifiée.
La date programmée de ce circuit est du 15 au 20 juillet 2018.
Penser à s’inscrire rapidement.

Le parcours

la traversée dans les Ecrins, un parcours par Monts et MerveillesLe parcours est parsemé forêts de mélèzes, puis plus haut, de prairies d’alpages, de glaciers rocheux et de moraines glaciaires.
Derrière se cachent les lacs aux reflets des montagnes qui les entourent (Mourre froid, Pinier, Sirac)
Et des lacs, s’égrainent les torrents sautant de cascade en cascade.
Bref, la traversée dans les Ecrins, c’est un parcours par Monts et Merveilles.

Les gîtes et refuge

la traversée dans les Ecrins, un parcours par Monts et MerveillesLes gîtes sont privés et les 2 refuges appartiennent au Club Alpin Français. Ils sont également gérés par des privés.
Les chambrées sont des petits dortoirs de 6 à 12.

Pour voir la fiche descriptive

Et si vous souhaitez la formule découverte

Bouton-reservation

Le Queyras dans toute sa splendeur

Le Queyras dans toute sa splendeur

Vivez le Queyras dans toute sa splendeur, c’est un séjour atypique.

– 3 étapes en étoile à partir d’un gîte dans la vallée d’Arvieux.
– 3 étapes en itinérance avec 2 nuits sous tente en alpage.

La date programmée est du 13 au 18 Août 2018

Le gîte :

Il est réservé en gestion libre. Les repas sont préparés par l’Accompagnateur, et le groupe pourra contribuer en sirotant un apéro. Les repas sont garantis des plats du terroir.

Les randonnées :

Le Queyras dans toute sa splendeurC’est un subtil combiné entre randonnées en boucle, avec la possibilité de s’adapter aux conditions météo et aux conditions du groupe. L’itinéraire est variable au gré de nvos envies, allant plus ou moins haut, selon les uns et les autres, et en s’attendant lors d’une pause régénératrice.

Aussi, selon la météo, nous partons 3 jours pour dormir 2 nuits sous tente à l’alpage.
Le matériel est monté en véhicule.
Les étapes sont courtes, elles permettent une découverte des sentiers insolites, nous nous réveillons près de la source, nous jouissons de la grandeur des alpages.

Pour voir la fiche descriptive.

La tente

Le Queyras dans toute sa splendeurC’est une tente en forme de yourte. 3m50 de diamètre, 2 m de hauteur au sommet, 1m10 sur les côtés.
Nous y rentrons à 6/7, et si vous préférez monter votre tente perso, elle sera transportée dans le véhicule jusqu’à 15 mn du campement.

Avec ce programme, vous vivrez le Queyras dans toute sa splendeur.

 

Et si l’idée de la nuit sous tente vous effrayait, vous avez la possibilité de vous inscrire pour les 3 premiers jours. Mais seront prioritaires ceux qui s’inscrivent la semaine.

Bouton-reservation

La Haute-Clarée, raquettes en images.

La Haute-Clarée, raquettes en images

La Haute-Clarée, raquettes  en images : un défilé d’ambiances.

La vallée de la haute Clarée garantit une immersion dans des paysages féériques.
– L’emplacement des refuges en balcon au dessus de la vallée,
– L’alternance d’étapes en traversées puis d’étapes en boucle pour le plaisir de se retrouver au même endroit qu’au matin,
– La diversité des paysages,
– La variété des terrains et la possibilité de parcours d’observation ou de descentes folles dans la poudreuse.

La Haute-Clarée, raquettes  en images : des refuges chaleureux.

La Clarée, raquettes en images Les refuges de la Haute Clarée sont typiques, de dimension familiales, des chambres de 4 à 8, des repas extra, une ambiance Italienne.

Pour plus de renseignements sur le séjour en raquettes, c’est ici

Ou pour un séjour dans les massifs voisins, c’est ici.

 

Vous pouvez décider de venir la veille pour dormir à Briançon ou sur place dans une gîte. Le Creux des Souches vous propose un accueil chaleureux.

 

La Clarée en raquettes

Cette galerie contient 21 photos.

La Clarée en raquettes La Clarée en raquettes, en décembre 2017 ! Pour terminer l’année en beauté, c’était une échappée de 4 jours, en itinérance de refuge en refuge, la Clarée en raquettes. Cette aventure existe aussi plus longue, et c’est en 6 jours qu’elle est habituellement proposée. Dans ce cas, nous parcourons en alternance des traversées de refuge en refuge, puis des boucles autour de ce même refuge. Le portage de nos affaires vestimentaires est ainsi limité à un jour sur deux. Une semaine de raquettes en Clarée La Clarée en raquettes ! C’est une expérience parfois intense mais joviale qui nous permet de traverser de refuge en refuges. Au delà de ces itinéraires exceptionnels, nous avons le plaisir d’un accueil chaleureux dans des lieux féériques. Le programme propose la Clarée en raquettes sur 6 jours pour une meilleure immersion dans les lieux reculés. Mais comme pour cette fois-ci, nous proposons également des séjours à la carte ! Puis nous avons d’autres suggestions de séjours aussi variés que possibles ! Des séjours en bivouac afin de vivre l’aventure plus intensément (Vercors ou Dévoluy) ! Des séjours en gîte (en Dévoluy ou Queyras), et vous aurez le confort de retrouver notre même gîte réservé pour notre groupe.    

Comment s’habiller en montagne

Se couvrir correctement
lors d’un séjour de randonnée en montagne.

Eté comme l’hiver la montagne en altitude peut-être très changeante. Se couvrir correctement en montagne est primordial.
Nous pouvons passer de la montée en grande transpiration à la ligne de crête où le vent s’acharne sur nous.
Surtout si vous avez transpiré, il sera nécessaire de vous couvrir.
Voici l’intérêt d’avoir une ou deux couches de réserve dans votre sac à dos.

Je répète encore l’intérêt d’avoir un sac à dos relativement grand, dans lequel ces habits nécessaires pourront rentrer. Sinon, vous risquez de les mettre par dessus, et ça ballotera à chaque pas de votre ascension, ou de votre descente. Je vous renvoie à l’article sur le sac à dos.

Les couches du dessous : Sous-pull et polaire

 

– Le sous-pull pour se couvrir correctement en montagne.

Se couvrir correctement en montagne

le sous-pull

J’ai pendant longtemps marché avec des vêtements spécifiques en tissu dit respirant mais très très odorant. Il faut donc les laver tous les jours, ou bien en prendre beaucoup. Finalement, ça prendra de la place dans le sac à dos, si vous faites un séjour itinérant.
J’ai ensuite choisi les tee-shirts en coton, mais la transpiration a tendance à cuire le tissu qui sentira mauvais même après lavage.
Me voici tourné depuis quelques années vers les sous-pulls en laine de Mérinos. Un mélange est possible laine/coton ou  laine/polyamide. C’est très léger, on se sent très bien, on ne sent pas très mauvais, voire pas du tout si le pull est 100% laine.
Il coûte plus cher, mais même si l’on sent la brebis mouillée en transpiration, le lendemain, il ne reste aucune odeur. Vous le mettrez donc plusieurs jours


 – La polaire pour se couvrir correctement en montagne.

Ce sera une polaire fine ou moyenne, inutile de mettre un prix fort, surtout si vous pensez l’oublier dans un gîte ou un refuge.


Les couches de surface ; le couple idéal (doudoune/coupe-vent)

– La doudoune

Se couvrir correctement en montagne

La doudoune

En rien il ne devra ressembler à ceux portés dans « les bronzés font du ski », car vous n’êtes pas au ski, mais en randonnée, pédestre ou raquettes. Votre corps est donc constamment en mouvement. Il ne faut donc pas macérer dans votre transpiration.
Dans l’idéal, il sera fin, léger, et de matériel respirant.
Pour ma part, j’ai récemment opté pour la doudoune en plume. Elle se rétracte facilement quand vous la rangez dans votre sac.
Par contre, il faudra la protéger de l’humidité, et éviter qu’il ne neige dessus.

Cet achat récent a remplacé ma vieille grosse polaire qui avait le gros inconvénient d’être lourde et volumineuse.


 – Le coupe-vent pour se couvrir correctement en montagne.

Se couvrir correctement en montagne

Le coupe-vent

Très léger, il est déperlant, il se mettra par dessus votre doudoune (ou votre grosse polaire lourde et volumineuse).
Et quand l’usure le rendra moins déperlant, il sera temps de le réimperméabiliser.

Cet article peut être publicitaire, ou ne pas l’être, il repose en tout cas sur des choix de confort, de chaleur et de légèreté dans le sac à dos.
Bon choix dans vos achats, à bientôt sur nos séjours raquettes en montagne

Rando bivouac entre Dévoluy et Vercors.

La rando bivouac entre Dévoluy et Vercors.

Le bivouac en été

La rando bivouac entre Dévoluy et Vercors, c’est une expérience qui peut se faire en 2 ou 3 jours.
Possibilité de partir plus longtemps, en plus ou à la place des dates proposées.La rando bivouac entre Dévoluy et Vercors.
Les étapes sont courtes, ce qui nous donne des occasions de poser les affaires les plus lourdes quand on veut faire un détour.
L’installation du campement se fait à proximité de source ou de torrent, ce qui nous permet des toilettes et des ravitaillements en eau.

Et sur un séjour bivouac plus long, pour ne pas porter trop lourd, nous sommes ravitaillés en mi-séjour par Eric notre cuistot du moment.


Le bivouac en raquettes à neiges

Et pendant l’hiver, vous pouvez aussi essayer la rando bivouac en raquettes La rando bivouac entre Dévoluy et Vercors.
En raison de l’enneigement, il est moins risqué de faire un feu de camp.
Le portage des bagages se fait à l’aides des pulkas.

Contact


La rando bivouac en images !

C’est une expérience riche de moments conviviaux, d’immersion dans la montagne et de partage d’ateliers culinaires.

Notre séjour dans la Haute Clarée

Notre séjour dans la Haute Clarée

Notre séjour dans la Haute Clarée, c’est la traversée intégrale des deux massifs qui l’encadrent. Notre séjour dans la Haute Clarée, avec Détours en Montagne
Le massif des Cerces en rive droite, celui du Thabor en rive gauche.

Notre séjour dans la Haute Clarée, c’est la croisée de deux ambiances paysagères différentes. C’est aussi un parcours entre alpages, moraines, éboulis et crêtes rocheuses, de lacs en lacs.
Pas moins de 20 lacs d’altitude sur le circuit.
Les nuits se font en refuge à l’ambiance et à la convivialité qui rappellent ceux de l’Italie, lors du tour du Viso.

Pour plus de renseignements sur le déroulement du séjour, c’est ici.
Et ce séjour est également adapté pour l’hiver : la Haute Clarée en raquettes à neige.


Notre séjour dans les Ecrins en images

Notre séjour dans les Ecrins en images.

Notre séjour dans les Ecrins en images, c’est un aperçu de ce parcours d’une semaine avec une alternance d’étapes en étoile à partir du gîte, puis des traversées plus longues pour changer de gîte.
Notre séjour dans les Ecrins en images
Nous y trouvons donc le bénéfice des étapes de découverte, puis celui des chevauchées plus physiques.
A cette occasion, nous sommes également dans un gîte en gestion libre à Prapic, et là, le groupe peut aider l’accompagnateur à la confection de notre repas, devant l’apéro. Puis lors des grandes traversées, nous sommes hébergés dans le gîte à Dormillouse, où nous sommes en demi-pension, avec pique nique.
Pour consulter la fiche descriptive : c’est le séjour en Ecrins, « Découverte ».

Mais si vous êtes un groupe constitué de 5, ou plus, vous pouvez nous demander le séjour Ecrins itinérant : « Les traversées ».


Bref, c’est un beau panachage d’ambiances et d’atmosphères au cours de cette semaine dans le massif des Ecrins, en plein Parc National.

Week-end randonnée en bivouac

Week-end randonnée en  bivouac

Nous vous proposons différentes possibilités lors de nos week-end randonnée en bivouac.

Des durées à la carte pour une randonnée en bivouac.

En effet, ce sera pour un week-end et jusqu’à 6 jours, en itinérant ou semi-itinérant.
Au cours des étapes, nous nous laisserons guider par la météo. Nous poserons la tente là où les envies nous mèneront.
Il sera juste nécessaire d’être proche d’un point d’eau, pour un bon rafraichissement, et pouvoir se ravitailler.

Un ravitaillement au bout de 3 jours

Les journées pendant lesquelles nous serons le plus chargés de nourriture, car c’est cela le plus lourd, nous raccourcirons nettement l’étape pour poser le campement. Et puis, pourquoi pas repartir pour une virée délestés de notre poids.
Si l’itinéraire dépasse 5 jours, Eric nous rejoindra en mi séjour pour nous préparer un repas et nous ravitailler pour les jours suivants.

Un hébergement de renfort, en dur.

Effectivement, si la météo est vraiment mauvaise, nous le saurons avant de partir sur notre circuit.
Dans ce cas, nous nous mettrons à proximité d’une cabane en dur, ou même nous nous y arrêterons pour la nuit.
Les étapes sont tout à fait modulables en fonction des critères météo.

Raquettes en Dévoluy en images

Raquettes en Dévoluy en images

Un séjour en raquettes en étoile à partir d’un gîte à St-Etienne en Dévoluy.
Raquettes en Dévoluy en images, c’est pour vous inviter à découvrir le Dévoluy en toute convivialité, dans un gîte en gestion libre qui nous est réservé. Pour plus de détails, c’est ici.
6 journées pour aller fouiller les recoins cachés, les vallons suspendus, pour aller brasser la neige vierge, hors des sentiers parcourus.
6 soirées passées autour d’apéritifs, de repas du terroir, et autour d’une guitare si vous le souhaitez.

     raquettes en Dévoluy en images      raquettes en Dévoluy en images

 

 

Le Dévoluy, c’est aussi une randonnée pédestre avec Détours en Montagne, et son Tour du Dévoluy.
Un séjour itinérant, avec la fabuleuse traversée du plateau de Bure, avant de dormir dans le gîte forestier des Sauvas.